Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
  • " l'ami des vignes de Chablis " (30/05/2017)
    vignes gelées cet hiver l'ami de Chablis est mort las ! notre enfance ! si nous avions su pour mes cabanes en pierre des murs seulement pour planter des ceps tailler des sarments bel après-midi où chercher un terrain en pente - DESIR - ne tombera la pluie...
  • " qu'aucune enfance ne soit perdue " (30/05/2017)
    ma ville te verrai-je cet été ? fatigue soudaine si j'ai trop de muscles mes yeux sont fatigués dans ma faim de la vie je goûte cette terre que je creuse je frotterai d'ail le pain de ma salade - cueillette de pissenlits de Rose ma grand-mère - le soir...
  • " A nos morts " (29/05/2017)
    c'est le vent du village qui sèche le goudron noir et ce feu d'artifice complice de la lune je n'ai plus de fatigue j'oublie que je trahis mon quartier sa misère ses mendiants et leurs chiens mais ce matin ces cris ça hurle dans ma tête on a tué nos enfants...
  • " La note bleu " II (29/05/2017)
    avec le jour sans fin j'ai perdu la note bleue mais la nuit brève me donne sa musique car éveillé je suis trop sourd et trop vivant ma voix étouffe le chant des anges comment faire silence comment taire la douleur je dois revoir l'enfant et son visage...
  • " quelque part ... ni la nuit ni le jour " in Facettes ( inédit ) (29/05/2017)
    quelque part où enfin j'habite ni la nuit ni le jour une autre rive que je passe sans soleils sans étoiles à polir j'oublie ma douleur et je marche dans un silence d'été qu'importe maintenant le temps qui reste France Burghelle Rey
  • " La note bleue " I (29/05/2017)
    j'interprète la mélodie lenteur ou vitesse du tempo rubato ma quête est incessante de la note bleue pour ma gamme pleureuse je me souviens des danses du mouvement des hanches et dans mes yeux la couleur du sud brille nostalgie oblige France Burghelle...
  • V…nom défendu par la censure de guerre mon village à l'heure de la mort (29/05/2017)
    V…nom défendu par la censure de guerre mon village à l'heure de la mort nuit silence et brouillard sur les toits et les mots j'oserai crier ce nom sans lieu notre présent n'est pas à venir mais ici est un paysage ici des sensations et j'en frémis V… mon...
  • Hommage à Rimbaud : " j'ai mis sa photo retrouvée sous la lampe...reflet...de sépia " (24/05/2017)
    échanger le silence n'est jamais renoncer contre la respiration et le souffle qui au vent sème ciels nouveaux à peindre aux couleurs du poète voyageur je fais écho à ses voyelles et sa mer en allée sous aujourd'hui mon soleil car hier j'ai mis sa photo...

Presentation Du Blog

Recherche