Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 19:48

C'était dieu dièse sur la portée du ciel

Coulé le colosse aux mains de bronze

Fini le vieillard sa barbe n'est pas satin

Il était père du monde de tous ses matins

 

Pitié joue-nous encore de ta musique

Que l'orgue remplace vielles et hautbois

quitte à entrer dans les églises où

restent dans l'oubli les foulards de l'enfance

 

Tu as hurlé au lieu de jouer

Nous nous sommes réveillés

devant la mer son sable

et son horizon silencieux

 

 

 

                                                                                                       

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article

commentaires

Presentation Du Blog

Recherche