Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 06:51

En un souffle s’efface un reste qui était encore vie je m’incline devant ce rien qui est éternité et force m’est de me taire

 

 

 

Suis-je bien en plein désert ou seul dans mon jardin l’hiver plus de feuillage plus d’herbe la nature est infirme

 

 

 

Mais je suis de ceux qui relèvent la tête rien n’est fini te dis-je

 

 

 

                                                                                                                        

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article

commentaires

Presentation Du Blog

Recherche