Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 18:40

Pourquoi court-elle comme l'eau vive cette petite? La sarabande se déroule autour des arbres de mes bois indifférente aux tempêtes qui se préparent Les vieux ce soir valseront dans l'oubli des rancunes anciennes Je suis à l'affût de ces fêtes sur fond...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 18:33

Lettre à Guy Rouquet Fondateur de l'Atelier imaginaire et du prix Max-pol Fouchet Peut-être suis-je née à la poésie à dix ans, une nuit de neige, dans le café de mon village de Bourgogne. C'était mon premier film sur un écran nomade et je vis pour la...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans POSTFACE pour le prix Max-Pol Fouchet
commenter cet article
3 novembre 2009 2 03 /11 /novembre /2009 09:21

L’amour mort est muet Il annule les baptêmes : que ton nom soit tu. Et pour apprendre à vivre accepte les hivers sans fuir le temps nouveau car c’est naissance chaque jour de vers nouveaux-nés Je n’ai cette fois rien lu mais l’émotion couvait Vous remerciant...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 23:52

C'étaient mes jeunes années aux grandes robes blanches comme des aubes Ici je suis fantôme sans dieu ni christ je porte des jeans Nous en plein millénaire sommes les vieux de soixante-huit Mois de mai mois de marie malgré tes robes vichy tu crois au diable...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
1 novembre 2009 7 01 /11 /novembre /2009 16:09

Dans L'Arrière-pays, Yves Bonnefoy parle d'un ailleurs qui a toutes les chance d'être ici. Producteur de missives, " le marcheur bouleversé " progresse dans l'écriture et par là dans l'identité et l'altérité. Avec la fuite incessante de l'horizon, métaphore...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans RECUEIL - Odyssée en double
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 23:08

A Premier état Tu chuchotais tes only you quand je criais c'est fini Capri Nul regret exprimé par nos gorges endeuillées Nous courions sur des dunes où le sable était cendre Cendres de tes ailes sans cesse brûlées ô notre phénix De ton arbre tombent les...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans GENESES OU CHANTIERS DE POEMES
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 23:03

I Le texte suivant est inspiré de la musique et des " adunata " ( formules de l'impossible ) qui caractérisent l'écriture d'Alain Duault dont je lis en ce moment le triptyque en cours. Le travail de l'écriture est une aventure étonnante. On peut se mettre...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans GENESES OU CHANTIERS DE POEMES
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 22:54

réservoir : froisser - discret - tiroir - bleu fillette - stylo blanc – vacances - orties L'inspiration se fait dans un premier jet et une spontanéité voulue par un souci premier de " vérité " : I J'ai trouvé le bout de la nuit souvenir discret du froissement...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans GENESES OU CHANTIERS DE POEMES
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 19:39

Jury du prix Max-Pol Fouchet : "Un souffle évident et, discrètement sûre, l'évidence poétique. ", Georges-Emmanuel Clancier "Beaux poèmes, sensibles et originaux, belles images, beaucoup de fraîcheur. " Anise Koltz " Voici une belle et incantatoire poésie...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans NOTES CRITIQUES
commenter cet article
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 19:30

Tu veux que ta parole fonde des rêves fonde des royaumes dont les cieux chantent : des mots des mots comme des oiseaux! As-tu oublié que les mots sont prison qu'il vaut mieux des silences que des chants pleins de sang Pour des siècles de mots ma bouche...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article

Presentation Du Blog

Recherche