Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 06:10

L’odeur de la rivière
à me tourner le cœur

- Une vraie valse de l’âme -

Au bout de tant de temps
je cherche à te saisir

- Mon souffle se fait rapide -

L’odeur de ce printemps
à faire vibrer l’enfance

- Vert miroir de mes souvenirs

Au bout de tant de temps
je te trouve à présent

Extraits de Gegenüber : L’Un contre l’autre.

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 21:16

 

Les Tesselles du jour :

 

J’y ai inséré, comme un impératif, ce qu’on appelle des ready-mades textuels, c’est-à-dire, ici, des citations de poètes qui ont compté pour moi. Ils représentent, à mon sens, ce dialogue vivant qu’une lecture quotidienne instaure avec les auteurs.

 

Si le hasard est intervenu dans mes choix, par un reste d’influence surréaliste, j’ai fait cependant en sorte de le dépasser, de jouer avec lui, forte de l’idée que le son et le sens ainsi que l’émotion indispensable participent du langage nouveau auquel j’aspire.

 

Les ready-mades textuels semblent bien permettre d’accéder à ce dernier et, en faisant corps avec le texte, d’ "ouvrir"  l’écrit.

 

 

 

Le temps encore du sang tu continues à vivre après cette violence le froid de ce cri comme couteau l’acier te fait crisser des dents

 

 Le temps encore de l’amour tu continues à jouir après l’orgasme le chaud de cette vie sa peau te fait une caresse

 

 Le temps encore de la mort tu continues à vivre après ton agonie et tu dis c’est de l’air qui me manque à l’approche des cimes

 

                                                                                          18 octobre 2010

 

 Jacques Dupin, le corps clairvoyant, poésie Gallimard, 31

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 15:05

En un souffle s’efface un reste qui était encore vie je m’incline devant ce rien qui est éternité et force m’est de me taire

 

 

 

Suis-je bien en plein désert ou seul dans mon jardin l’hiver plus de feuillage plus d’herbe la nature est infirme

 

 

 

Mais je suis de ceux qui relèvent la tête rien n’est fini te dis-je

 

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 15:00

 

La partition est inachevée et je garde l'air que nous chantions tressaille quand tu m'apprends la mort des ronces celle du grand marronnier

 

 

 

Je m'arrête de chanter ma mélodie murmurée et la musique – oh ! chute inattendue - est morte c'est mon silence ma rédemption

 

 

 

Tant de fureurs tous ces cris ont mangé mon jour je cherche pour ce temps un chant qui vaille : il faut absolument achever la partition

 

 

 et note sur

Le grand silence, Gérard Pfister, Arfuyen

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
6 juin 2012 3 06 /06 /juin /2012 16:25

 

Terra nostra telle mare nostrum le pôle est ma limite comme pour toi les fonds marins ma peur de l'eau te regarde nager

 

 

 

O lumière froide j'évoque la norvège ce jour d'hiver ne revient pas mais il reste la couleur ce bleu ce jaune que j'aimerais peindre

 

 

 

Tu sens que mes yeux fixent les vagues nous sommes un même corps et la  peur et la joie

vive fut l'aventure l'heure de notre voyage

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

La fête bat son plein pâleurs de nos visages pastel qui ne sont pas masques moqueurs comme à venise mais nous ne plongerons pas dans les eaux qui calment la fièvre

 

 

 

Nous roulerons nos corps sauvages sur le sable comme à versailles il y a ces tissus de satin médaillons camées et boîtes à poison qui doublent le destin

 

 

 

La fête bat son plein nos corps sont purs avant le grand le nocturne enlisement et la mort est une dune où le silence comme un grand manteau s’étendra

 

http://ventsalizes.wix.com/revue#!num%C3%A9ros

http://issuu.com/pallaikaroly/docs/vents_aliz_s_-_komansman?mode=window&backgroundColor=#222222

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 15:49

et des extraits du recueil seront publiés en septembre 20013 dans la Revue littérales n°12

 

"Perdre son temps à réunir des bribes

ruines de nids de nous

qui sommes oiseaux de cage en cage

 

Je versifie comme au temps des cerises mon nom de Venise

 

Voler chaque saison de

souvenirs en souvenirs seul

 

J'interroge ma vie heure après heure déchiré par

les à-dieu qui dorment en mémoire

 

Je versifie le chant de mon enfance perdue

autant d'amis qui me manquent

Que sont-ils devenus ?

 

En canon chantent leur peine et la mienne"

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
5 mai 2012 6 05 /05 /mai /2012 22:00

http://temporel.fr/Morceaux-choisis-le-corbeau

 

A l’arrière-plan du tableau
- mon passé s’y délite -
tu es l’imposteur
celui dont l’écorce cache l’aubier

Mes lèvres suturées
cherchent leurs mots
elles ont soif d’une sève

Je veux retrouver
ton épaule pour gémir

et dois comme le corbeau
sans demander avis
accaparer le jour

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 15:17

                                                                             Le Coin de table ( janvier 2012 )

 

Dans la croisée des mots

averses  violettes d'avril

puis l'été héritier

confiant dans le soleil

qui dénombre ses fruits

 

 

Reste cette obscure absence

loin de ma ville blanche

qui met la fièvre au sang

et fait s'aimer les sons

dans la croisée des mots

 

                                          France Burghelle Rey

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 11:33

Note critique sur le recueil  Le Silence des mots  de Joëlle Gardes ( à lire sur le blog en cliquant sur notes critiques dans " catégories " à droite )

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 19:10

Sur le thème " Elle est un autre " de 6 textes poétiques et 4 notes critiques.

 

Tu me révèles à moi-même

Tu me reflètes dit le Phénix

 

Tu es le bain où je me plonge

image de toi en négatif

 

Mes lignes inventent lumière et nuit

image de toi en positif

 

Tu seras moi  je serai toi

Tu me reflètes dit le Phénix

 

Tu me révèles à moi-même

Le lecteur  notre enfant  sera notre relève

 

 

 

                                                                                                      

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans Parutions
commenter cet article

Presentation Du Blog

Recherche