Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 13:59

Je porterai en insigne le nom de mes disparus quitte à percer le cuir

 

 

 

Avant de me précipiter je prendrai garde de me pencher pour voir si des passants ont avec eux des airs de ressemblance

 

 

 

Avant de me pencher je pleure à cause du souvenir qu’évoque ton message

 

 

 

                                                                                               3 avril 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 16:13

La foudre heureusement est tombée je me sens léger et rien ne m’empêche

 

 

 

De grandir comme l’arbre dont le tronc avoue l’âge

 

 

 

 

Je puise dans les plis de ma terre le sel qui me nourrit

 

 

 

                                                                                                29 mars 2012

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
28 mars 2012 3 28 /03 /mars /2012 12:13

Je reste en souvenir de bribes et de balbutiements proche moi-même du mutisme

 

 

 

Oh ! ces passages de silence quand le blanc l’emporte  dans l’effroi

 

 

 

D’un double qui parle à ma place

 

 

 

                                                                                                     27 mars 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 12:12

Statue sans mains aux lèvres closes j’habite une maison vide

 

 

 

De moi-même je bute contre les pierres des chemins et boite

 

 

 

Perdu dans des passages obscurs

 

 

 

                                                                                                          23 mars 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
21 mars 2012 3 21 /03 /mars /2012 17:57

D’un côté comme de l’autre de la rive je sème

 

 

 

Avec mon geste oblique dans la dorure de l’air

 

 

 

Je ris ou je pleure quand je n’ai plus de doute

 

 

 

                                                                                                        20 mars 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 16:48

Tu dors nouveau-né dans les plis de ta terre mais quand tu as partagé tes ruines tu erres à loisir

 

 

 

Vivre pour toi est vacillement tu es un danger pour qui t'entoure

 

 

 

Pour qui met bas ses souvenirs quand tu trahis ta vie tu vois qui est l'ami fidèle

 

 

 

                                                                                                           27 février 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 15:55

                                                                  Pour Evan, né le 27 février 2012

 

 

 

Forte est ta vie et mains alors tendues de ta mère depuis ton premier souffle

 

 

 

Dors en ce temps qui est le nôtre

 

 

 

Tu vis déjà sous nos regards au travers de nos larmes

 

 

 

 

                                                                                                        27 février 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:48

J'ai vu si peu de paysages m'assaillent seules des sensations souvenirs de moi-même et d'avoir aimé

 

 

 

J'écris avec les mots désappris les mots de ma musique que j'exulte que je saigne il me faut être utile

 

 

 

L'espoir est un combat l'espoir est un devoir j'aime mes livres et mes enfants

 

 

 

                                                                                       27 février 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:38

Nos rires s'accorderont à la pesée des mots qui provoquent la joie

 

 

 

Claire est ta voix quand je lis la portée il y a ton reflet sur le piano qui brille

 

 

 

Nous y avons enlevé jusqu'au dernier grain la poussière des années

 

 

 

                                                                                                      24 février 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:20

J'étrenne ma force née du désir au moment de renoncer j'ai continué

 

 

 

J'ai salué au creux du jardin blanc quelques pousses bénies

 

 

 

Un mois avant neige s'était posée aux prières de noël quand je désespérais

 

 

 

                                                                                                   22 février 2012

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article

Presentation Du Blog

Recherche