Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 18:12

Quel est ton souhait devant cette menace qui sourde tu sens le poids des roues

 

 

 

Des minutes qui sonnent j'existe et te réveille

 

 

 

Pour faire revivre les désirs morts réchauffer les draps froids abattre cette menace

 

 

 

                                                                        18 novembre 2011

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 21:09

La route est finie sous la pierre qui brille tu ne peux dire tu

 

 

 

Quand les mots jouent au lieu de ta peine seul au centre du salon noir

 

 

 

Il y a le cristal jaune des verres tu ris mal et tout ressemble à une fête

 

 

 

                                                                                                        9 novembre 2011

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 12:17

                              Pour Tom

 

                    Petit enfant

                   Au coeur d'oiseau

                   J'aime tes larmes

                   Gouttes du ciel

 

                    Comme des diamants

                    Sur tes fossettes

 

                    Petit enfant

                    A l'âme d'ange

                    J'aime tes rires

                    Cristaux de miel

 

                    Comme du rêve

                    Sur tes paupières

                    

                    Petit enfant

                    Moi ta grand-mère

                    Je t'aime

 

                                       

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 18:28

Prends les armes chasse d'un dernier geste ces géants de papier

 

 

 

 

Qu'ils tremblent bougent sous le vent léger leurs mines défaites

 

 

 

 

Leurs membres sonores tu es le premier ici à découvrir leur vide

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 07:56

 

Je suis le héros affolé par les dernières pages sous ton regard

 

 

 

Je me suis transformé j'ai accepté de me faire ange et de croire en la nuit

 

 

 

Comme on croit dans le jour ta lumière a jailli dès les premières pages

 

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 18:55

Faudrait-il que soient gris les freux comme on refuse que la nuit soit noire

 

 

 

J'en ai le vertige d'y penser et à cette clarté aussi qui se mêle de ma vie

 

 

 

Faudrait-il subir le bonheur comme on désire les changements de couleur

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 17:41

Théorie de voleurs ils te regardent et coupent ta route toi qui déjà traînes ta vie

 

 

 

Sans comprendre ni le temps ni l'espace je peux t'aider

 

 

 

Car ma terreur a disparu quand tous sont morts et que je n'attends plus

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 17:37

Aujourd'hui c'est ton jour comme l'un de ceux de ma page dentelles d'un nouveau drap

 

 

 

Les flammes de ta fougue lèchent celles des nuages

 

 

 

Je piétine impatient au seuil de tes vers ils sont autant de bras qui nous embrassent

 

 

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 18:57

Malgré le manque j'ai ri n'aie pas peur de ma force

 

 

 

Car l'inconnu m'épargne me tient près de toi et il faudrait la foudre pour brûler nos ailes 

 

 

 

Alors je te le dis nous serons plus forts que le feu

 

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 06:08

 

L’homme l’enfant forment un tableau quand pourtant l’heure a sonné

 

 

 

Et moi qui m’ébroue bouge et cours je ne veux pas trembler

 

 

 

Je sors de ce tunnel comme les aveugles savent le faire pour vous saluer très bas

 

Repost 0
Published by FRANCE BURGHELLE REY - dans TEXTES INEDITS
commenter cet article

Presentation Du Blog

Recherche